Gavroche et Jacquou, misère à la ville et à la campagne ou le sort de "l'enfantadulte" dans la littérature du XIXe siècle.

Date

2008-05-20T21:51:02Z

Authors

Tedesco-Preston, Sophie

Journal Title

Journal ISSN

Volume Title

Publisher

Abstract

Les deux personnages dont nous faisons l'analyse sont Gavroche dans Les Misérables de Victor Hugo (1862) et Jacquou dans Jacquou le Croquant d'Eugène Le Roy (1899). Gavroche, scion l'expression de Jacques Neefs, est considéré comme un "bâtard" de la société et Jacquou comme le pauvre fils d'un paysan criminel. Tous deux ont en commun le fait qu'ils incarnent une représentation d'un esprit révolutionnaire et de rébellion contre l'ordre établi. Nous considérons la situation de ces deux jeunes enfants face à la fatalité et aux injustices sociales tout en rappelant le fait que leur sort est lié aux conditions politiques, économiques et sociales du début du XIXe siècle. Notre problématique principale est de savoir si, selon qu'un enfant grandissait à la ville ou la campagne, son sort était différent et s'il avait plus de chance de "s'en sortir" sachant qu'à la base nos deux jeunes héros ont un point commun : ils grandissent sans parent.

Description

Keywords

Victor Hugo, Eugene Le Roy, orphans, literature

Citation